Déception au GP de Belgique : la Scuderia Ferrari donne son analyse

Descendre vers l'article Publié le 28 août 2016
GP de Belgique

Maurizio Arrivabene

« C’est dommage. Aujourd’hui, nous avions probablement le rythme pour terminer le Grand Prix avec les deux pilotes sur le podium. Malheureusement, l’accident dans le premier virage a ruiné notre course. Les points positifs que nous pouvons retenir est que, malgré d’importants dégâts, notre voiture s’est montrée rapide, et cela est de bon augure pour notre Grand Prix de la semaine prochaine à Monza. En outre, l’équipe est restée forte et a été uni sur la piste et à Maranello. Donc, à partir de demain, nous allons commencer la préparation du Grand Prix d’Italie ».

Kimi Raikkonen

« Après le départ, au premier virage, Sebastian n’a pas vu qu’il y avait une autre voiture à l’intérieur : il pensait que je tournerai, mais je ne pouvais pas, donc je me suis retrouvé coincé au milieu avec nulle part où aller. Nous avons fini par nous toucher et c’était assez mauvais pour le reste de la course. Après cela, ça a été une bataille difficile : le plancher de ma voiture était un peu endommagé, mais nous avons réussi à récupérer quelques places et faire du mieux que nous pouvions, même si ça n’a pas été facile. J’aime les courses propres et les combats rapprochés, mais, à mon avis, ce qui est arrivé à l’Eau Rouge avec Verstappen n’était pas correct. J’allais pleine vitesse et j’ai due ralentir avant le virage 5 parce qu’il s’est placé devant moi quand j’ai essayé de le dépasser. Je n’ai jamais eu cet expérience avec aucun pilote, si je n’avais pas freiné fort que je l’aurais frappé à pleine vitesse et ça aurait fini en énorme accident. Il est difficile de dire où nous aurions été sans le problème dans le premier virage, mais la voiture était bien tout au long du week-end. Ce n’est pas le résultat que nous recherchions, c’est dommage, mais voilà comment la course se déroule parfois ».

Sebastian Vettel

« Aujourd’hui, j’eu un bon départ. J’étais à la deuxième place avec une demi-voiture d’avance, donc je pouvais choisir la trajectoire. Je pouvais à peine voir Kimi, il était dans mon angle mort, avec Max encore plus loin à droite et hors de ma vue. Donc, je ne pense pas que ce que Max a essayé de faire aurait fonctionné. De toute évidence, il n’a pas permis à Kimi de prendre l’intérieur, ce qui a empêché les deux de prendre le premier virage de façon normale. Nous nous sommes touchés tous les trois, et ce fut une mauvaises nouvelles pour Kimi et pour moi. Bien sûr, avec le recul, j’aurais pu donner plus de place à l’intérieur, mais vous voulez prendre le virage et essayer de courir, j’ai fait de la place à Kimi, mais pas pour trois voitures. Max a eu un mauvais départ, il a été à la traîne. Je pense que nous avons vu dans les deux dernières années que si vous prenez vraiment la corde, la piste est en dévers et vous allez fondamentalement tout droit. Les voitures de devant ont la priorité, ce qui est quelque chose qu’il a besoin de comprendre. En faisant comme ça, il n’y avait aucun moyen de prendre le virage sans contact. Je ne pense pas que Kimi et moi doivent changer ce que nous faisons, nous nous respectons les uns les autres et il est dommage quand deux voitures de la même couleur entrent en collision ».